RVX

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Imprimer PDF

Procédé TREFID®

Procédé de Traitement des Résidus d'Epuration des Fumées d'Incinération de Déchets

La société BALTHAZARD & COTTE, producteur de chaux et RVX se sont associés afin de développer un procédé de valorisation de Résidus d'Incinération de Déchets Industriels (REFIDI) ou d'Ordures Ménagères (REFIOM) traités à la chaux pour l'appliquer le plus largement possible aux Résidus d'Epuration des Fumées (REF), mais également pour la décontamination métallique des sols.

Description du procédé TREFID®

Le procédé consiste en une double désalinisation (CaCl2 puis Na2SO4) suivie d'une lixiviation basique pour éliminer les métaux lourds. Les sels extraits sont ensuite mélangés pour obtenir une saumure de chlorure de calcium (CaCl2) et de chlorure de sodium (NaCl) et un précipité de sulfate de calcium (CaSO4).

La lixiviation basique est réalisée par une boucle carbonique fonctionnant à contre-courant de lixiviation. Le gaz carbonique (CO2) injecté pour neutraliser la solution de soude produit du carbonate de sodium soluble dans la solution. Celle-ci est réutilisée pour l'étape de lixiviation pour régénérer de la soude par combinaison avec la chaux résiduelle du REFIOM.

Le procédé doit permettre d'extraire des Résidus d'Epuration des Fumées (REF), les sels et les métaux lixiviables pour permettre leur utilisation en remblai, sans autre consommation de réactif que la chaux, le gaz carbonique qui peut être produit par l'usine d'incinération elle-même et éventuellement un complément de carbonate de sodium si nécessaire.

TREFID®

Le procédé permet l'extraction des polluants lixiviables et produit un résidu stable dont on peut envisager l'utilisation comme matière première secondaire dans le cas des REF ou comme remblai dans le cas des sols.

L'utilisation du double lessivage et de la boucle de lixiviation au CO2 aboutie à une diminution globale de la pollution avec un coût des réactifs minimisé.

La neutralisation ultime au CO2 entraîne une stabilisation des éventuelles traces de polluants résiduels par la formation de carbonates.

La société BALTHAZARD & COTTE et RVX disposent d'un pilote d'une capacité de traitement de 100 à 300 kg/j permettant une production des échantillons nécessaires à la validation des scénarios de valorisations envisagés, et à l'optimisation du dimensionnement des installations industrielles nécessaires aux différents déchets à traiter.